Homme
Diagnostics

Éjaculation précoce

L’éjaculation précoce : un sujet tabou pour un problème répandu.

L’éjaculation précoce n’est pas une maladie en soi; c’est un trouble qui ne devient problématique que s’il est une source de gêne, d’inconfort ou de détresse pour la personne qui s’en plaint ou pour sa partenaire.

Ainsi, les conséquences psychologiques de l’éjaculation précoce peuvent être très négatives, pour le sujet comme pour le couple. Les hommes qui en souffrent peuvent développer des symptômes de dépression, d’anxiété, voire se replier sur eux-mêmes en évitant toute relation amoureuse ou sexuelle.

C’est pourquoi il est important d’en parler, d’autant que des solutions existent, qu’elles soient médicales ou non.
Les hommes ne sont pas seuls…Selon La Société Internationale de Médecine Sexuelle, cette problématique affecte entre 5-30%* des hommes en Amérique du Nord et ce, plus souvent durant leurs années productives.

* Variabilité due aux différentes définitions utilisées dans les études.

Tout d’abord, quelles sont les phases normales de la fonction sexuelle ?

La réponse sexuelle masculine à la stimulation psychogène ou mécanique comporte 4 phases:
1. L’excitation menant de la tumescence pénienne à l’érection.
2. La phase de plateau avec la rigidité maximale du pénis.
3. L’orgasme et l’éjaculation.
4. La résolution avec la détumescence du pénis suivie d’une 
période réfractaire.


Une dysfonction sexuelle, proprement dite, est un problème à une ou plusieurs de ces phases.

Éjaculation précoce - Dr Marois

Comment se définit l’éjaculation précoce ?

Étant donné la complexité de cette problématique, il n’y a malheureusement pas de consensus actuel sur une définition universelle. Certaines mettent l’accent sur la mesure de temps et d’autres, sur la satisfaction.

En voici quelques unes communément utilisées dans certains ouvrages :

«Éjaculation après 1, 2, 3 ou 7 minutes de pénétration vaginale ou après 8 à 15 va-et-vient.»

«Une incapacité à retarder l’éjaculation assez longtemps pour satisfaire la ou le partenaire dans au moins 50% des relations sexuelles.»

«Incapacité de retarder volontairement l’éjaculation
et
qui limite la confiance, l’estime de soi et de l’ensemble du plaisir sexuel.»

Pour mieux illustrer la problématique, c’est surtout la durée du plateau pré-éjaculatoire (phase #3 en orange) qui est trop courte.

Éjaculation précoce 2 - Dr Marois

Quels sont les types d’éjaculation précoce ?

Par le biais d’un bon questionnaire et examen, Dr Marois déterminera s’il s’agit d’une condition innée ou acquise, globale ou situationnelle. Cela dictera ensuite la ligne de conduite médicale appropriée et les options de traitements.

Primaire / innée (90% des cas) :
  • Se manifeste dès la première relation sexuelle
  • Profil plutôt constant
  • Éjaculation assez rapide (moins que 2 min.) ou même avant la pénétration
Secondaire / acquise (10% des cas) :
  • Se manifeste graduellement ou soudainement après avoir connu des relations sexuelles «satisfaisantes »
  • Profil variable et sujet à la perception subjective du patient
  • Éjaculation un peu plus tardive que la forme primaire
Globale :
  • Se manifeste dans tous les contextes de la sexualité (ex : avec ou sans partenaire, etc.)
Situationnelle :
  • Se manifeste dans certains contextes seulement (ex : l’éjaculation n’est pas précoce durant la masturbation, mais seulement en présence de partenaire, etc.)

Quelles sont les causes possibles ?

Causes neurobiologiques :
  • Hypersensibilité du nerf dorsal et/ou du gland du pénis
  • Dérangement de la neurotransmission centrale sérotoninergique
  • Dysfonction du plancher pelvien (à retarder)
  • Frein du pénis trop court
  • Infection et/ou inflammation de la prostate
  • Dysfonction érectile et autres comorbidités sexuelles
  • Prostatite
  • Désordres thyroïdiens
Causes psychologiques :
  • Anxiété
  • Dépression
  • Faible estime de soi
  • Difficultés relationnelles
Causes comportementales :
  • Tabagisme
  • Drogues récréatives
  • Stress relié aux activités professionnelles
  • Sédentarité

Quels sont les traitements possibles ?

Les évidences démontrent que la première ligne de traitement devrait constituer en l’éducation du patient et en l’élimination d’autres facteurs ou causes associées ; le but ultime est d’augmenter la perception et la durée du plateau pré-éjaculatoire. Pour se faire, un traitement pharmacologique approprié sera un bon complément à une thérapie comportementale. L’éjaculation précoce primaire n’est pas traitée de la même façon qu’une condition acquise et c’est la raison pour laquelle la consultation avec Dr Marois au préalable est primordiale !
Aux cliniques Marois, en plus d’un traitement médical, notre personnel infirmier sera en mesure d’assister les patients comme suit :
  • Revue des mécanismes des fonctions éjaculatrice et orgasmique
  • Identification des éléments potentiellement précipitants (ex: stress, anxiété, etc.)
  • Enseignement de divers exercices de reconnaissance du plateau pré-éjaculatoire
  • Enseignement de divers exercices pour allonger le plateau pré-éjaculatoire

Il sera peut-être aussi nécessaire de travailler avec une physiothérapeute en rééducation périnéale ou avec une sexologue/psychothérapeute ; si tel est le cas, Dr Marois sera en mesure de vous référer à des professionnels de confiance !


Dépistage offert aux Cliniques Marois

  • Examens conventionnels (ex: questionnaires, plancher pelvien, habitudes de vie, etc.)

Traitements offerts aux Cliniques Marois

  • Conseils (ex: habitudes de vie, etc.)
  • Référence en rééducation périnéale (au besoin)
  • Entrainement spécifique (coaching en clinique)

Vous souhaitez prendre rendez-vous ou vous avez des questions? Écrivez-nous et nous vous répondrons dans les plus brefs délais!

Dr. Marois is a urologist who is not a member of the Régie d’Assurance Maladie du Québec (RAMQ). As such, the clinic can not claim the RAMQ for the payment of his services. If you consult Dr Marois, you must pay for the services rendered.

Cancellation of appointment:

To ensure the smooth running of the clinic and a minimum of courtesy towards other patients and our staff, we ask you to notify us 48 hours in advance for the cancellation of a consultation, 5 working days in advance for a surgery at the office and 21 working days in advance for a major surgery. If these deadlines are not respected, a cancellation fee of 50% of the service will be charged.

Change of appointment:

We understand that events occur, so we ask you to provide us with at least a 24-hour notice for any change in their appointment; we will be happy to accommodate you, the best we can. However, if you fail to inform us within this timeframe or do not show up, we will charge a $ 100 fee.

Thank you for your understanding.

Attach a file