Hôpital privé avec bloc opératoire
Traitements et chirurgies

Cure d’hydrocèle

Qu’est-ce qu’une cure d’hydrocèle

Une hydrocèle est une accumulation de liquide entourant le testicule. Cette hydrocèle est responsable d’une augmentation de volume plus ou moins importante d’un côté ou des deux côtés du scrotum. Il s’agit d’une maladie bénigne qui risque ni de s’infecter ni d’évoluer vers une maladie plus grave.

Elle peut par contre être responsable d’un inconfort, d’un préjudice à certaines activités ou d’un préjudice esthétique.

L’intervention a pour but de rendre à votre scrotum un volume normal et de faire disparaître les symptômes pour lesquels vous avez consulté.

Comment se déroule une cure d'hydrocèle?
L'intervention est menée par une courte incision au niveau de la ligne brune du scrotum. Premièrement, elle consiste à vider le liquide. Deuxièmement, il faut parfois exciser une partie de l'enveloppe et ensuite, reconfigurer l'enveloppe afin de diminuer les risques de récidives. Des sutures fondantes sont utilisées pour la fermeture de la peau.

Un drain est parfois laissé en place temporairement.
Existe-t-il d'autres possibilités de traitement?
Il n'existe pas de traitement médical de l'hydrocèle.

Le traitement de l'hydrocèle par ponction ou injection de produit sclérosant peut être proposé mais le risque de récidive est important et le traitement secondaire par chirurgie devient plus difficile. Ce traitement est à présent rarement réalisé au Québec.
Quels sont les risques et complications?
Toute intervention chirurgicale comporte un certain nombre de risques qui ne sont pas toujours prévisibles. Certaines de ces complications sont de survenue exceptionnelle et peuvent parfois ne pas être guérissables.

Au cours de cette intervention, le chirurgien peut se trouver en face d'une découverte ou d'un événement imprévu nécessitant des actes complémentaires ou différents de ceux initialement prévus, voire une interruption du protocole prévu.

Certaines complications sont liées à votre état général et à l'anesthésie; elles vous seront expliquées lors de la consultation pré-opératoire avec le médecin anesthésiste et sont possibles dans toute intervention chirurgicale.

D'autres complications directement en relation avec l'opération sont rares, mais possibles :
  • Hématome : une ré-intervention pour arrêter le saignement et drainer l'hématome peut être nécessaire.
  • Retard de cicatrisation pouvant nécessiter des soins locaux prolongés.
  • Infection : l'existence d'un écoulement par l'incision, de signes d'infection généraux comme de la fièvre, ou locaux comme une inflammation de la bourse, peuvent entraîner la mise en route d'un traitement antibiotique adapté et le traitement d'un éventuel abcès par le Dr Marois.
  • Atrophie testiculaire : elle est d’émergence exceptionnelle après une chirurgie de l'hydrocèle.
  • Récidive : le risque est extrêmement faible.


Il est possible que le scrotum soit bleuté ou noirâtre durant quelques jours, c’est normal, tout rentrera dans l’ordre dans 2 ou 3 semaines. Des points fondants sont utilisés, ils se résorberont seuls dans 12 à 15 jours.

Lorsque les points se résorbent, il peut y avoir un écoulement semblable à du pus. Prendre un bain chaque jour. La douche est permise après 24 heures et le bain après 48 heures.

Demande de rendez-vous

Joindre un fichier