Hôpital privé avec bloc opératoire
Examen diagnostic

Cystoscopie

Qu’est-ce qu’une cystoscopie?

La visualisation de la vessie par l’urètre au moyen d’un cystoscope est connue sous le nom de la cystoscopie. Effectuée par un urologue, cette technique permet d’obtenir une image claire de la vessie. Les principaux objectifs de la cystoscopie sont :

  • Diagnostiquer une infection de la vessie
  • Diagnostiquer des saignements dans la vessie
  • Obtenir une biopsie des tissus ou d’un échantillon
  • Diagnostiquer des troubles de la vessie
  • Retirer les corps étrangers ou les pierres provenant de l’appareil urinaire
  • Trouver les tumeurs présentes dans les voies urinaires
  • Recueillir des spécimens d’urine stérile, etc.

Les patients qui présentent les symptômes suivants pourraient avoir recours à la cystoscopie :

  • L’incontinence urinaire
  • L’hématurie
  • L’hésitation urinaire
  • La miction douloureuse
  • Les infections récurrentes des voies urinaires
  • L’hypertrophie de la prostate
  • Les calculs rénaux (pierres au rein)
  • Le cancer de la vessie
  • La cystite interstitielle
  • La douleur pelvienne chronique
  • L’hyperactivité vésicale
  • La présence de corps étrangers dans les voies urinaires
Comment se déroule la procédure?
La cystoscopie est réalisée par l’urologue, à l’aide d’un cystoscope. La cystoscopie est principalement pratiquée sous anesthésie locale. Elle est rarement pratiquée sous rachianesthésie ou anesthésie générale. Il n’y a aucune nécessité d’être à jeun. Il est préférable de vider sa vessie avant l’examen. Il n’est pas douloureux. On ressent généralement un inconfort ou une sensation de brûlure. Ce dernier ne dure que quelques minutes.

Le cystoscope est le demi-diamètre de l’urètre. Il est introduit dans la vessie par l’urètre. Un appareil vidéo est joint au cystoscope et l’image est projetée sur le moniteur. Le liquide stérile est introduit dans la vessie pour assurer une vision claire de la paroi vésicale. D’autres instruments sont également passés avec cystoscope pour obtenir une biopsie ou pour éliminer les corps étrangers.

La douleur, l’hématurie et les mictions douloureuses sont les plaintes les plus fréquentes de patients ayant subi une procédure cystoscopique.
Quels sont les effets secondaires d'une cystoscopie?
  • Réactions allergiques à l’anesthésie
  • Saignements excessifs
  • Rétrécissement de l’urètre en raison de la formation de tissu cicatriciel
  • Dommages ou déchirements des parois de l’urètre, de la vessie ou de l’uretère
  • Rétention urinaire
  • Douleur et enflure pendant une durée prolongée (plusieurs heures à plusieurs jours)
Dans quels cas est-elle pratiquée ?
D'une manière générale, cet examen complémentaire est mis en place lorsque :
  • Un patient a subi un traumatisme dans la région du scrotum.
  • Un patient présente une enflure au niveau du scrotum.
  • Un patient ressent des douleurs au niveau du scrotum.
  • Une masse suspecte, comme une tumeur, a été décelée par le médecin.
Comment se préparer à une cystoscopie?
  • Aucune restriction alimentaire ne s’applique si le patient choisit une anesthésie locale
  • Se vider la vessie avant la procédure
  • Ne pas avoir peur, car la cystoscopie ne met pas la vie en danger
  • Suivre les instructions du médecin
Qu’elles sont les recommendations après une cystoscopie ?
  • Boire beaucoup d’eau dans les heures qui suivent l’examen afin de diminuer les risque d’infection.
  • Une dose d ‘antibiotique peut également être prescrit après une cystoscopie pour diminuer davantage les risques infectieux.
  • Aviser la clinique si une brûlure mictionnelle devient plus intense après 48 heures. Une analyse d’urine et une culture d ‘urine peut vous être proposée avec une prescription prolongée d’antibiotique.

Demande de rendez-vous

Joindre un fichier