Hôpital privé avec bloc opératoire
Diagnostics

La vessie hyperactive

La vessie hyperactive se caractérise par une incapacité limitée de contrôler ses envies d’uriner.

Elle se caractérise par des besoins intenses et imminents d’uriner, sans forcément que la vessie ait atteint sa capacité maximale et par une fréquence accrue d’uriner le jour ou la nuit. Elle peut être à l’origine de fuites urinaires d’urgence.

Elle se traduit alors par des contractions involontaires de la vessie, quel que soit son niveau de remplissage.

La vessie hyperactive s’amplifie avec l’âge. Elle est plus fréquente chez les femmes.

Quelle est cause d’une vessie hyperactive ?
La cause est méconnue.
Quelles sont les maladies qui peuvent donner des symptômes de la vessie hyperactive ?
  • Le diabète, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson.
  • Une intervention chirurgicale récente (par ex. une chirurgie orthopédique ou une intervention sur la vessie ou les organes reproducteurs).
  • Des lésions de la moelle épinière, un accident vasculaire cérébral (AVC),la maladie d'Alzheimer.
  • Une hypertrophie de la prostate.
  • Des calculs vésicaux.
  • Des infections des voies urinaires.
  • Une tumeur ou une inflammation de la vessie.
  • La polyurie nocturne.
Quelles sont les symptômes d’une vessie hyperactive ?
  • Des envies d'uriner fréquentes (Pollakiurie).
  • Des besoins urgents de se rendre aux toilettes régulièrement, avec l'appréhension de devoir uriner à un moment inadéquat. (Mictions impérieuses)
  • Des fuites urinaires lorsque la personne n'a pas la possibilité de se rendre aux toilettes (Incontinence d’urgence).
Quelles sont les facteurs de risque d’une vessie hyperactive ?
  • Une consommation accru de boisson contenant de la caféine.
  • L'infection urinaire.
  • Des troubles du système nerveux.
Comment peut-on prévenir la vessie hyperactive ?
  • il ne s'agit surtout pas de limiter son hydratation.
  • Éviter certaines boissons, telles que : l'alcool, les boissons contenant de la caféine, les boissons gazeuses, les jus de fruits.
  • Éviter certains aliments : les agrumes, les fruits, les aliments épicés, le vinaigre, le chocolat.
  • Il est également recommandé de ne pas boire après le souper.
  • Aller systématiquement aux toilettes avant de se coucher.
Quels sont les traitement non médicamenteux de la vessie hyperactive ?
  • Pour que les traitements contre la vessie hyperactive soient efficaces, il faut y être fidèle au traitement.
  • Des changement d’habitude de vie .Eviter la caféine et l’alcool.
  • Des exercices de rééducation de la vessie, permettant de limiter les envies d'uriner.
  • Une stimulation du nerf tibial, situé au niveau de la cheville et jouant un rôle important dans la gestion de la vessie. Cette technique est enseignée dans les cliniques Marois.
Quels sont les traitements médicamenteux de la vessie hyperactive ?
  • Des médicaments spécifiques afin de réduire le nombre d'envies et de limiter les fuites.
  • On pense que les anticholinergiques agissent en bloquant la stimulation du détrusor, qui provoque les contractions involontaires.
  • Les anticholinergiques disponibles au Canada sont la darifénacine, la fésotérodine, le flavoxate, l'oxybutynine, la solifénacine, la toltérodine et le trospium.
  • La plupart de ces médicaments sont disponibles sous forme de comprimés et certains ne sont à prendre qu'une seule fois par jour. L'oxybutynine est aussi disponible sous forme de timbres transdermiques ou de gel.
  • Les effets secondaires plus fréquents sont la sécheresse de la bouche et la constipation.
  • Le mirabégron est un nouveau type de médicament contre la vessie hyperactive qui ne donne pas de constipation ou de sécheresse buccale.

Quels sont les autres traitements disponibles?

    Demande de rendez-vous

    Joindre un fichier